Les étapes pour réaliser une identité sonore sur-mesure

Le marketing sensoriel est largement utilisé aujourd’hui par les marques, notamment dans le cadre d’une signature sonore.

Au même titre que le nom, le logo ou le slogan, l’identité sonore est le fruit d’un travail riche et complexe qui permet de personnaliser l’image de marque d’une enseigne.

Pourquoi est-elle si importante, et comment se conçoit-elle ? Nous vous en disons plus dans cette rubrique.

identité sonore

Qu’est-ce qu’une identité sonore ?

Il vous est déjà arrivé d’avoir un souvenir d’enfance en rentrant dans un magasin à cause d’une odeur spécifique ? Cette influence odorante de marketing se conçoit aussi par l’ouïe ! Et cela s’appelle une identité sonore. Elle est constituée de deux ou trois notes musicales utilisées par la marque, et qui suscitent une réaction émotionnelle chez le consommateur.

Il s’agit clairement d’un concept marketing très intrusif qui permet de déployer une marque par le son. Cette identité savamment élaborée est un pilier durable, qui n’a pas vocation d’être changée à chaque campagne. C’est l’échine dorsale qui donne du sens et de la cohérence à toute la stratégie marketing. L’identité sonore s’inscrit donc, de toute évidence, dans la politique globale de communication de la marque.

Car cet art subtil de création de signatures sonores a besoin de plusieurs années de répétition publicitaire pour s’ancrer dans notre mémoire, pour peu qu’il soit bien conçu ! Autrement dit, élaboré suivant un bon brief d’identité de marque précis, clair et concis.

Pourquoi avoir une identité sonore ?

La signature sonore d’une marque améliore la proximité de l’enseigne avec les consommateurs. Étant synonyme d’émotions, le client tisse facilement un lien affectif avec les notes jouées. Cela a le mérite de créer rapidement un lien de proximité qui renforce le positionnement par la musique. On peut ainsi mieux saisir les attributs d’un produit ou service, par exemple.

Elle permet à la marque de se différencier et d’être reconnue sur son marché. Disposer d’une identité sonore, c’est étendre sa présence sur tous les canaux de communication appropriés (TV, radio, Internet, magasin, etc.), et s’offrir une notoriété différentielle. N’oublions pas que la diffusion de cette identité passe aussi par des canaux simples tels que le fond musical d’attente d’un standard téléphonique ou d’un hall d’accueil, ou la diffusion sur un lieu d’événementiel (déjeuner d’affaires, salons, foires, etc.). Quelle que soit la taille de l’entreprise ou son secteur d’activité, mettre en musique sa marque représente un atout indéniable pour le développement des ventes.

Mais attention, si l’identité sonore est autant importante, il faut toutefois faire attention à ce qu’elle reste cohérente avec ce qu’elle véhicule. Elle doit s’affirmer comme un révélateur de la culture de la marque, quitte à bousculer les codes établis pour étendre son ciblage sur plusieurs segments de marché.

identité sonore

Comment réaliser un brief d’identité sonore ?

Un chantier d’identité sonore respecte des étapes clés pour un résultat personnalisé.

En optant pour un répertoire musical particulier, vous pourriez transmettre des notions de performance, d’audace ou d’innovation comme culture d’entreprise.

Concrètement, comment procéder pour construire une identité unique et efficace au bénéfice de la marque ?

1. Définir sa cible

Avant toute action, il est important de définir au préalable la typologie de clients qui servira de guide au positionnement souhaité par l’entreprise. En effet, vous ne pouvez pas utiliser un même type d’ambiance musicale pour une clientèle de la tranche de 18-25 ans, et une clientèle des 50-70 ans. Il est primordial de connaître sa cible avec ses tendances musicales, et ses comportements d’achat.

2. Déterminer le positionnement envisagé

Faire un brief d’identité, c’est aussi se mettre à l’abri des attirances musicales personnelles ou purement esthétiques. La production doit pouvoir s’accorder à votre recherche de positionnement, et à l’image que vous entendez véhiculer. Les tonalités ici n’ont pas pour but de divertir, mais de créer un univers commercial autour de votre marque. Celles-ci doivent donc être de communication durable.

3. Déterminer l’émotion à transmettre

Une musique véhicule de l’émotion, et c’est principalement le but recherché lorsqu’on crée une identité sonore. Cette étape est l’une des plus exigeantes, car il ne faut pas se louper. L’émotion est une notion relative, et il faudra trouver laquelle suggérer aux clients pour qu’elle leur fasse vivre une expérience immersive dans l’univers de vos valeurs et idéaux.

4. Choisir le tempo

Le vrai travail de composition commence ici. Il s’agit d’interpréter le brief d’identité et de le traduire en valeurs de dynamisme, d’ouverture et d’enchantement musical pour traduire le vrai ressenti. L’arrangement, l’orchestration ainsi que la touche personnelle du compositeur sont mises en œuvre pour se démarquer, tout en restant en adéquation avec les enjeux de l’entreprise cliente.

5. Concevoir la musique

Il s’agit de définir la ligne mélodique, le rythme et l’harmonie sous forme de durée, de coupures et de refrain. Le choix des timbres et du style permettent d’avancer encore vers la mise en place du projet d’ambiance sonore. Il faudra ajouter ensuite les messages vocaux, promotionnels et organisationnels permettant de faire passer des informations claires et précises aux consommateurs.

6. Présentation, correction et déploiement

Une séance de présentation avec l’entreprise cliente permettra de dévoiler l’œuvre à un auditoire averti, qui pourra le cas échéant, apporter des modifications idoines. Une fois la validation du travail final entérinée (côté studio et côté client), la livraison est effectuée.

7. Création des playlists

Dès que les pistes créatives sont choisies, il faut créer une playlist et choisir les supports de diffusion (pub radio, en annonce de magasin, messagerie téléphonique, etc.).

identité sonore

L’évolution de l’identité sonore

Les outils de communication changent, les tendances musicales évoluent, de même que le goût des consommateurs. Pour ces raisons, toute marque a besoin d’affiner son positionnement en adaptant sans cesse son identité sonore à l’air du temps.

Mais attention, il ne s’agit pas d’une question de mode. Il n’y a rien de pire que de changer sa signature sonore juste pour une question de « tendance ». La décision est en effet lourde de conséquence, surtout lorsque la composition en cours a déjà conféré au client, un sens de mémorisation de la marque. Le secret d’une évolution est bien sûr d’équilibrer les ambitions avec les éventuelles répercussions de la nouvelle dimension sonore.

À ce titre, l’environnement concurrentiel est une donnée importante : il ne faut pas se laisser surpasser par la concurrence, en l’occurrence, si vous êtes le premier à utiliser une identité sonore dans votre secteur.